Modification du programme : concert pour la reconstruction du grand orgue de la cathédrale de Nantes (21/08/2020)


Suite à l’incendie ayant eu lieu dans la cathédrale de Nantes le 18 juillet dernier, le concert de clôture de la saison 2021 qui devait être assurée par Olga Zhukova est remplacé par un concert de solidarité au profit de la reconstruction du grand orgue.

Ce récital sera donné par deux des organistes titulaires de la cathédrale de Nantes : Marie-Thérèse Jéhan et Michel Bourcier.

Programme à venir

Marie-Thérèse Jéhan

Organiste de formation, après des études de piano, elle devient, à 13 ans, organiste de sa paroisse Sainte Anne de Saint-Nazaire. Elève de l’organiste-compositeur Félix Moreau, titulaire du Grand-Orgue de la Cathédrale de Nantes et disciple de Maurice Duruflé.

Titulaire du prix Roger Ducasseainsi que de celui du Concours National Gil Graven, elle étudie l’écriture musicale dans la classe de Paulette Ladmirault, puis avec Mr et Mme Lantier à Paris.

Elle rentre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe d’orgue de Rolande Falcinelli où elle obtient un Premier Prix.

On lui attribue le Prix de la Fondation de la Vocation.

Titulaire du Certificat d’aptitude, elle devient professeur de la classe d’orgue du CRD de Saint-Nazaire. D’abord organiste à Saint-Clément de Nantes, elle est ensuite nommée titulaire du Grand-Orgue de la Cathédrale de Nantes à Pâques 2002 par Monseigneur Soubrier.

Elle a été accompagnatrice de l’Atelier choral régional des Pays de Loire, dirigé par Jenö Rehak, directeur du CNR de Nantes.

Elle est invitée à donner des récitals en France, Angleterre, Hollande, Allemagne, Autriche, Hongrie, Italie. Soliste à Radio-France, elle est Présidente fondatrice de l’association Hymnal.

Elle est promue chevalier des Arts et Lettres.

Ses enregistrements contribuent à mieux faire connaitre les œuvres d’Augustin Barié, René Vierne, Adolphe Marty et Félix Moreau.

Michel Bourcier

Né à Nantes en 1964, Michel Bourcier est organiste de formation. Il reçoit notamment l’enseignement de l’organiste et chef d’orchestre Jean-Louis GIL qui lui fait partager sa passion pour la musique du XXième siècle.

Parallèlement, il effectue des études approfondies d’écriture musicale avec le compositeur Christian Villeneuvepuis se perfectionne dans cette discipline au Conservatoire National Supérieur de Paris. Il obtient le 1er prix d’analyse dans la classe du compositeur Claude Ballif.

Michel Bourcier est invité à donner des récitals d’orgue dans de hauts lieux de l’orgue français (Notre-Dame, Saint-Eustache, Saint-Remi-en-Provence, à la Cathédrale d’Auxerre, au Conservatoire Supérieur de Lyon, aux festivals de Toulouse-les-Orgues, Colla Voce de Poitiers, le Printemps des Orgues d’Angers, la Folle Journée de Nantes, etc.). Il est particulièrement sollicité pour se produire avec des solistes et des chœurs. A ce titre, il travaille régulièrement avec l’ensemble Les Eléments de Toulouse, l’Ensemble Vocal Michel Piquemal…

Sa rencontre avec le compositeur Jean-Louis Florentz lui a permis de donner en création deux des quatre œuvres d’orgue de ce compositeur : « Les Laudes » (1985) et « Debout sur le soleil » (1991), cette dernière lui étant dédiée.

Il donne aussi en création des œuvres de Jacques Lenot(« Aus der Engel Ordnungen », Second Livre d’Orgue), de Christophe Looten (Livre d’Orgue), de Patrick Burgan(« Ex Maria virgine »), de Valéry Aubertin(Seconde Sonate) et inscrit fréquemment des œuvres du XXième siècle à ses programmes, notamment les œuvres de Olivier Messiaen.

Titulaire du Certificat d’Aptitude, Michel Bourcier enseigne l’orgue au Conservatoire National de Région de Nantes. Il est titulaire des orgues de la cathédrale de Nantes et est membre de la commission des orgues non protégées au titre des monuments historiques pour le Ministère de la Culture.

La direction d’orchestre est une orientation nouvelle au sein de ses activités. Il dirige en 2003 la création de « Nod » de François ROSSÉ, pour ensemble de 80 cuivres, piano et percussion au C.N.R. de Nantes et en 2004 « Soldanelle », de Jean-Yves BOSSEUR, pour soprano et ensemble instrumental. Il est membre fondateur de l’ensemble instrumental Utopik, créé en 2004, et dont il est le chef principal.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.